profil fille niqabée qui parle.png

Prévention ou en sortie d'emprise / d’endoctrinement/d'embrigadement 

Cela peut paraître paradoxal de proposer une thérapie pour quelqu’un qui, au fond, est victime d’un embrigadement et/ou d’une emprise. En effet, celui-ci est la victime d’un individu ou d’un groupe qui a utilisé des techniques bien rodées pour le couper de son libre arbitre et bien souvent « des autres ».

Pourtant, de nombreux jeunes se posent simplement des questions existentielles et se mettent en recherche sur le net avec de vraies questions... Puis de fil en aiguille, ils rencontrent à leur insu des groupes expérimentés qui les attirent dans leur idéologie sous prétexte de leur donner l'illusion qu'ils possèdent "la réponse", "la solution", "la vérité", etc.

 

Progressivement, le jeune est persuadé  être dans le « bon chemin », et a l’impression que son entourage qui essaye de le raisonner veut l’éloigner de « cette vérité » ou de son « nouveau bonheur »… Le retour d’expérience montre que si le discours du groupe de type sectaire ou de l’individu embrigadeur a « fait autorité » sur lui, c’est qu’il « a fait sens ». Autrement dit, il a su lui donner l’illusion qu’il le comprenait, qu’il le valorisait, qu’il pouvait combler ses besoins, ses idéaux, ses angoisses, etc. Souvent, le groupe ou l'individu lui fait la promesse (mensongère) d’avoir un rôle, une place, une utilité, d’être une meilleur personne, de contribuer à un monde meilleur, etc. 

 

Pour qu’il retrouve son libre arbitre et ne passe pas d’une emprise à une autre, la thérapie va consister à mener la personne sous emprise à comprendre pourquoi et comment le discours d’emprise l’a soulagée et lui a « inspiré confiance ».

  • Cette première étape (hypothèses sur la nature des promesses mensongères et des besoins comblés par l’embrigadeur) peut se faire avec l’entourage (conjoint, parents, famille élargie). 

Grâce aux éléments appris au cours de cette première étape, je réfléchirai à comment nouer une relation de confiance avec la personne embrigadée (c’est toute une stratégie car généralement, elle refuse « d’aller voir un psy »).

  • Dans un premier temps, je l’accompagnerai pour qu’elle prenne conscience de ce qu’elle recherche (inconsciemment) dans cette relation de type sectaire.

  • Dans un deuxième temps, je l’aiderai à trouver d’autres façons de combler ses besoins, ses idéaux, ses angoisses, sa recherche de valorisation, etc. , afin qu’elle puisse (re)devenir actrice de sa vie. 

  • Dans un troisième temps, je l'accompagnerai dans son cheminement de ré-ouverture cognitive, de manière à ce qu'elle se (re)construise comme un individu "pensant".  

 

Des personnes très différentes peuvent, à un moment de leur vie, être attirées ou happées par une relation d'emprise ou de type sectaire. Ces personnes n’ont qu’un seul point commun : leur jeunesse. Ce n’est pas un hasard si cette rencontre s’opère souvent au moment où les jeunes prennent conscience des difficultés du monde et doivent passer à l’âge adulte...

C  Crédits photographies UGC distribution - Le Ciel attendra - Marie-Castille Mention-Schaar

Voici un extrait du film Le ciel attendra, où je donne quelques éléments d'explications à des parents. A partir d'une histoire vraie (Marie-Castille Mention-Scharr s'est infiltrée dans notre équipe pour réaliser ce film et m'a demandée d'être consultante pour le scénario )...